Enseignement Technique au Cameroun
Les études de cette déclinaison de la formation au Cameroun conduisent aux Baccalauréats techniques administratives, commerciales et industrielles. La formation proprement dite commence dans la classe de seconde technique et est conditionnée par l’obtention du CAP ou du BEPC ou du GCE O/Let. Pour accéder à cette classe il suffit de présenter un concours  d’entrée en seconde technique dans la filière choisie.
L’enseignement technique commercial
·         La série B
Elle assure un enseignement économique et donne accès Baccalauréat B. Les matières enseignées ajoutées à celles de l’enseignement général (français, anglais, mathématiques, histoire, géographie, éducation à la citoyenneté et à la morale) sont les suivantes : les sciences économiques, l’économie et organisation des entreprises et une deuxième langue vivante. Les qualités requises pour faire la B sont : une bonne expression écrite et orale, un bon niveau en mathématiques et en langues, avec un intérêt pour les problèmes économiques et d’actualité. Après le BAC B, il est important que l’élève poursuive ses études car, c’est un diplôme d’enseignement économique généraliste.
·         La série G
Elle dispense un enseignement de tronc commun pour toutes les filières de la G en classe de Seconde. Les matières enseignées telles que : l’économie générale, les méthodes administratives et commerciales, la comptabilité, les statistiques et le commerce sont associées à celles de l’enseignement général. Après la seconde G, l’élève peut s’orienter en première G1, G2, et G3. Et, l’obtention du probatoire donne accès aux Baccalauréats G1, G2, et G3 dits « Baccalauréats de Technicien ». Ces Baccalauréats consistent en :
Baccalauréat G1 (techniques administratives). Il prépare aux métiers de secrétaire et d’assistant de direction.
Baccalauréat G2 (techniques quantitatives de gestion). Il prépare au métier de comptable.
Baccalauréat G3 (techniques commerciales). Il prépare aux métiers commerciaux.
 
L’enseignement technique industriel
À ce niveau, les élevés ont droit à des séparations et des troncs communs dans certaines classes de seconde. Pour les classes jumelées la spécialisation se fait en classe de Première à l’instar des filières MAV et MEM.
 
·         Génie électrique
-          F2 (Électronique): Les matières dominantes sont : les mathématiques, les sciences physiques, la mécanique, l’électricité, l’électronique, l’optique, l’électronique appliquée et automatisme et la fabrication.
-     F3 (Électrotechnique): L’accent est mis sur les mathématiques, la mécanique, l’électricité, les essais de laboratoire, la métallurgie, le dessin industriel et la technologie.
-         M.AV (Maintenance Audio-visuelle) elle permet de Posséder de solides connaissances en matériel Hi-fi, amplis, chaînes et vidéo (magnétoscopes), d’être capable d’effectuer les mesures nécessaires à la détection des pannes. Et de savoir effectuer le remplacement de tel ou tel module à l’intérieur d’un système.
-      M.E.M (Maintenance Électromécanique) Réaliser la maintenance préventive et curative des installations et les petites améliorations relatives à son domaine de compétence. Il peut avoir à animer une petite équipe de professionnels.
-          F5 (Froid et Climatisation): Les enseignements ici portent surtout sur les sciences physiques et les mathématiques. L’enseignement professionnel se fait beaucoup plus en travaux pratiques de physique et travaux d’ateliers et de technologie. Aujourd'hui, les applications de l'électromécanique sont nombreuses. Les principales sont celles qui concerne l'industrie, par exemple :les imprimantes, les lecteurs de CDlecteurs de DVD, etc. ; les moteurs et autres presses hydrauliques, l'électroménager avec son lot d'aspirateur, de lave-vaisselle et autre réfrigérateur, les transports avec les trains et autre tramway, l’automobile avec les alternateurs et autre moteurs électriques.
 
·         Génie civil
-          F4-BA (Bâtiment), F4-BE (Bureau d’Étude) et F4-TP (Travaux Publics): Dans ces filières, les mathématiques prédominent. Il y a aussi les matières techniques spécialisées à considérer notamment : le dessin de construction, l’outillage matériel-installation, l’exploitation et les techniques industrielles.
-          GT-PH (Géomètre- Photogrammétrie) il s’agit d’une spécialisation qui consiste à effectuer des mesures dans une scène, en utilisant la parallaxe obtenue entre des images acquises selon des points de vue différents. Cette spécialité enseigne aux élèves techniques et des matériels utilisés pour aboutir à la représentation d’un territoire étendu, à partir de prises de vues aériennes, voire d'images spatiales à petit pixel. Dans ce domaine, on peut inclure l'orthophotographie. C'est une technique qui utilise l'orientation relative des images, la position de la caméra, ainsi qu'un modèle numérique du terrain ils apprennent également  monuments et travaux d'architecture, métrologie de pièces industrielles de toutes sortes de dimensions, etc. à partir de prises de vues terrestres. L’application de cette spécialité permet également d’étudier les milieux sous-marins ou subaquatiques. Dans les milieux difficiles, la photogrammétrie revêt un aspect particulièrement intéressant car, simple et légère, elle ne nécessite pas de matériel lourd ou la formation poussée d'opérateurs. La photogrammétrie est utilisée dans différents domaines, tels que la topographie, la cartographie, les SIG, l'architecture, les investigations de police, la géologie  ou encore l'archéologie.
-     GT-TO (Géomètre-Topographie): À ce niveau, on apprend à l’élève à connaître les instruments utilisés en topographie et les procédés de relevés de plans topographiques. Le géomètre est le technicien qui participe à l’étude et à l’implantation de projets de construction (routes, bâtiments…)
-          IB (Industrie du Bois): Le titulaire du Baccalauréat IB peut exercer dans la maintenance des machines de transformation et de traitement du bois.
-          EF (Exploitation Forestière): Le diplômé peut aider au choix des essences, à l’abattage et doit veiller à une exploitation rationnelle des ressources forestières.
-     MB (Métier du Bois) et MEB (Menuiserie Ébéniste): Il est question ici de l’industrie de transformation du bois : affûtage, sciage, menuiserie, charpente et ébénisterie. Le titulaire de ce diplôme peut travailler dans les grandes industries d’exploitation forestière ou les grandes menuiseries.
-     IS (Installation Sanitaire): Les enseignements dispensés à ce niveau portent sur la physique, la technologie et les mathématiques, en plus de l’enseignement professionnel où dominent les travaux pratiques, le dessin et la mécanique.
 
·         Génie mécanique (Mathématiques et Techniques)
L’enseignement ici est voisin de celui dispensé en classe de terminale C associé à la technologie de construction et fabrication mécanique, le dessin industriel et les travaux pratiques.
-  F1 (Construction Métallique): En plus de l’enseignement professionnel (optique, mécanique, électricité, métallurgie dessin de construction, technologie et géométrie descriptive), les matières dominantes sont les mathématique et les sciences physiques.
-   M.A. (Mécanique Auto): Il est question dans cette filière de la fabrication en série d’ensembles mécaniques, de l’apprentissage de la réparation et de l’entretien des engins de transport.
-    MF-CM (Métaux en Feuilles-Construction Métallique)
 
·         Génie chimique
CI (Chimie Industrielle): Les titulaires du Baccalauréat CI peuvent trouver un emploi dans les laboratoires des entreprises pétrolières ou spécialisées dans les produits synthétiques ou alors dans une usine de peinture.
Les métiers de l'industrie de l'habillement et de l'économie sociale et familiale
-          ESF (Économie Sociale et Familiale): L’obtention de ce Baccalauréat permet de travailler dans l’hôtellerie (accueil, cuisine, lingerie), dans un restaurant ou dans une crèche d’enfants
-          IH (Industrie de l’Habillement) qui donne accès aux métiers de couture, coupe, designers, stylisme et dessin.
 
L'équipe de CameroonVES - DMB