Les grandes écoles au Cameroun : un visa vers la fonction publique
 
La plupart d’entre elle assure à l’apprenant un matricule et une place dans la fonction publique une fois le diplôme en poche.
On appelle grande école au Cameroun, toute structure de l’enseignement supérieur qui donne une formation professionnelle à ses apprenants. Dans ce registre il y a deux catégories : celles qui donne droit à une intégration directe et celles qui appellent l’étudiant et se chercher un emploi à la sortie.
 
Les grandes écoles à intégration directe
Cette année l’Ecole normale supérieure de Yaoundé semble s’être retirée de cette liste. Sont dans cette catégorie toutes les écoles qui forment des individus directement employés à leur sortie par la fonction publique dans le département de leur compétence. On compte parmi elle à ce jour  École nationale d'administration et de magistrature (ENAM), École militaire interarmes (EMIA), École normale supérieure de l'enseignement technique (ENSET), Institut national de la jeunesse et des sports (INJS), Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC).
 
L’Enam est chargée d’assurer la formation professionnelle initiale des cadres de la fonction publique ; de contribuer à l’adaptation de l’administration publique à l’évolution de son environnement ; de promouvoir le sens du service public et de l’éthique ; de développer les aptitudes à concevoir, analyser, gérer, diriger, coordonner et animer. Les enseignements sont organisés en deux cycle de formation (le Cycle A et le Cycle B) c’est-à-dire des admissions niveau baccalauréat (B) et niveau Licence (A). Le service militaire est obligatoire pour tous les élèves conformément à la réglementation en vigueur. L’admission se fait sur concours.
 
L’EMIA est situé à Yaoundé au quartier Ngoa-ékellé; c’est un établissement public d’enseignement supérieur professionnel et technique qui pour vocation la formation des officiers supérieurs des armées. L’enseignement militaire supérieur se déroule suivant 03 paliers: le premier niveau appelé Année probatoire qui se déroule dans les centres d’instructions (entreprendre la formation des officiers, développer la personnalité, les capacités intellectuelles et morales, inculquer les connaissances de base), le deuxième niveau correspond à la 1ère année à l’EMIA (approfondissement de la formation militaire et académique, formation à l’exercice du commandement), le troisième et dernier niveau c’est la 2ème année à l’EMIA (consolidation des connaissances des futurs officiers et prise en compte de l’environnement interarmes et interarmées). La prise en charge par l’Etat est totale de l’entrée à l’école jusqu’à la sortie. L’hébergement et la restauration sont sous la responsabilité de l’école sans contrepartie.
 
L'Ecole Normale Supérieure de l'Enseignement Technique (ENSET) de l'Université de Douala  forme dans les filières suivantes : Banque et micro finance,  Comptabilité-finance-audit, Génie civil, Génie mécanique et productique, Gestion des projets informatiques, Gestion des ressources humaines, Gestion technico-commerciale ; Industrie textile et de l'habillement, Maintenance après-vente automobile, Métiers bois, Réseau et télécommunication. A l’issue de la formation on obtient le DIPET1 : diplôme professeur d'enseignement technique grade 1 (BAC+3) ou le DIPET2 : diplôme professeur d'enseignement technique grade 2 (BAC+5). L’admission se fait sur concours.
 
L'institut national de la jeunesse et des sports (INJS) a été Crée en 1960 par décret présidentiel N° 60/272 du 31 /12 /1960. L'INJS qui a une vocation internationale reçoit les étudiants camerounais et étrangers, présentés par leurs gouvernements, ainsi que des boursiers de la CONFEJES. Elle offre les formations suivantes : des Professeurs Adjoints d'Education Physique et Sportive (PAEPS), des Conseillers de Jeunesse et d'animation (CJA), des Professeurs Certifiés d'Education Physique et Sportive (PEPS), des Conseillers Principaux de Jeunesse et d'Animation (CPJA), des Entraîneurs de Haut niveau, des Administrateurs et Gestionnaires des structures sportives et socio-éducatives, des Inspecteurs de la Jeunesse et des Sports. Un recyclage et perfectionnement des cadres est également disponible pour le personnel du MINSEP et du MINJEC, des fédérations et des Institutions en partenariat avec le MINSEP et le MINJEC.
 

Institut des Relations Internationales du Cameroun » en abrégé(IRIC) chargé de la Formation et des Recherches dans le domaine des Relations Internationales. L’IRIC  forme en Contentieux InternationalCommunication Et Action Publiques Internationales Marketing InternationalDiplomatie ,  Banque Monnaie Finance InternationalesIntégration Régionale Et Management Des Institutions Communautaires , Coopération internationale et Action humanitaire pour le Développement durable – Ca2D. L’admission se fait par voie de concours en cycle de master uniquement. Il est important de préciser que seule la filière Diplomatie jouit d’une intégration directe après la formation.

 
L ’ École Nationale Supérieur de police (ENSP) est d’un établissement spécialisé chargé d’assurer la formation générale , technique et professionnelle ainsi que le perfectionnement , le recyclage et la spécialisation des Commissaire et Officiers de police. Le régime de l’École Nationale Supérieure de police est l’internat. Les enseignements de l’École Nationale Supérieure de police sont dispensés dans le cadre : des cycles normaux de formation, des stages de formation de spécialisation et de perfectionnement. Les cycles normaux de formation comprennent : Le cycle de formation des Commissaires de police et Le cycle de formation des Officiers de police. La durée des cycles normaux de formation est fixée à deux années académiques pour les élèves - Commissaires de police et élèves –Officiers de police issus des concours direct. Pour les élèves issus de la formation professionnelle ou du concours spécial, la durée des cycles normaux est fixée ainsi qu’il suit : Élèves –commissaires de police (Un an pour les Officiers de police principaux, Deux ans pour les Officiers de police de 2ième Grade et Deux ans pour les fonctionnaires de police ou les personnels relevant du code du travail , en service au Secrétariat Général de la Délégation Générale à la Sûreté Nationale, à la direction Générale de la recherche Extérieur , à la direction de la sécurité Présidentielle ou au cabinet civil de la Présidence de la République), Élèves officiers de police (un an pour les Inspecteurs de police Principaux, deux ans pour les Inspecteurs de police de 2ième Grade, deux ans pour les fonctionnaires de police ou le personnel relevant du code du travail , en service au secrétariat Général de la Présidence de la République à la délégation Générale à la Sûreté Nationale , à la Direction Générale de la recherche Extérieur e, à la Direction de la Sécurité Présidentielle ou au Cabinet civil de la Présidence de la République). Les cycles normaux sont sanctionnés respectivement par : Le diplôme de Commissaire de police et Le diplôme d’Officier de police.
 
L'ENS de Maroua est une école qui a été créée en vue d'augmenter le personnel enseignant dans les établissements d'enseignement secondaire. Les différentes spécialités : allemand, arabe, géographie, histoire, langue anglaise et littérature d'expression anglaise, langue française et littérature d'expression française (BAC A4),  chinois et sciences de l'éducation (tous les BAC), lettres bilingues : English and French for the GCE/AL, chimie, mathématiques, science physique et science de la vie et de la terre (BAC C ou D). Dès votre sortie vous êtes directement intégré à la fonction publique. L’admission se fait avec le Baccalauréat (cycle 1) ou la Licence (cycle 2).

Les grandes écoles sans intégration directe

Au fil des années la liste s’allonge. Viennent de rejoindre cette catégorie ces dernières années la Faculté de médecine et sciences biomédicales de Yaoundé ex-CUSS) et l’Ecole normale supérieure de Yaoundé en charge de la formation des professeurs de l’enseignement secondaire. On y ajouteFaculté d'Agronomie et des Sciences Agricoles (FASA)Ecole des Eaux et ForêtsÉcole nationale supérieure des postes et télécommunicationsÉcole nationale supérieure de travaux publics (ENSTP),École supérieure des sciences et techniques de l'information et de la communication (ESSTIC)École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC), Institut universitaire technologique de Bandjoun (IUT Fotso Victor), Institut universitaire technologique de Douala, Institut universitaire technologique, École nationale supérieure d'agro-industrie, École de Géologie et d'Exploitation Minière de L'Université de N’Gaoundéré (EGEM) ? École supérieure de traducteurs et Interprètes de Buea (ASTI : Advanced School of translators and interpretors),  Institut de formation et de recherche démographique (IFORD, Yaoundé), Institut des beaux-arts de Nkongsamba (IBAN), Institut des beaux-arts de Foumban (IBAF) (en construction), Institut sous-régional de statistique et d’économie appliquée (ISSEA), Yaoundé, Institut supérieur de technologie médicale (ISTM), École des sciences et de médecine vétérinaire (ESMV), Institut supérieur du Sahel (ISS).
 
Liste complète
  • Faculté d'Agronomie et des Sciences Agricoles (FASA); Dschang
  • École nationale d'administration et de magistrature (ENAM) ; (Yaoundé)
  • Ecole des Eaux et Forêts de Mbalmayo
  • École nationale supérieure des postes et télécommunications (ENSPT) ; (Yaoundé)
  • École nationale supérieure polytechnique de Yaoundé  (ENSP)
  • École normale supérieure de Yaoundé (ENSY)
  • École nationale supérieure de travaux publics (ENSTP), Yaoundé
  • École militaire interarmes (EMIA), Yaoundé
  • École normale supérieure de l'enseignement technique de Douala (ENSET de Douala)
  • École supérieure des sciences et techniques de l'information et de la communication (ESSTIC), Yaoundé
  • École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC), Douala
  • Institut national de la jeunesse et des sports (INJS), Yaoundé
  • Institut universitaire technologique de Bandjoun (IUT Fotso Victor)
  • Institut universitaire technologique de Douala
  • Institut universitaire technologique de N’Gaoundéré
  • École nationale supérieure d'agro-industrie de N’Gaoundéré (ENSAI)
  • École de Géologie et d'Exploitation Minière de L'Université de N’Gaoundéré (EGEM)
  • École supérieure de traducteurs et Interprètes de Buea (ASIF : Advanced School of translators and interpretors)
  • Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC, Yaoundé)
  • Institut de formation et de recherche démographique (IFORD, Yaoundé)
  • Institut des beaux-arts de Nkongsamba (IBAN)
  • Institut des beaux-arts de Foumban (IBAF) (en construction)
  • Institut sous-régional de statistique et d’économie appliquée (ISSEA), Yaoundé
  • Institut supérieur de technologie médicale (ISTM), Yaoundé
  • École nationale supérieure de police, Yaoundé
  • École normale supérieure de Maroua (ENSM)
  • École des sciences et de médecine vétérinaire (ESMV), N’Gaoundéré
  • Institut supérieur du Sahel (ISS), Maroua

L'équipe de CameroonVES - DMB