Le BTS : être opérationnel en 2 ans
Le brevet de technicien supérieur (BTS) se prépare en deux ans après le bac. Son obtention dépend de la réussite à l’examen final national. Les stages constituent la composante principale de la formation en BTS. Mais, l’enseignement théorique et les travaux pratiques en classe sont également très importants. Les semaines de cours sont donc très chargées. En effet, le volume horaire oscille entre 32 et 35 heures hebdomadaires. L’ambiance du BTS vous rappellera sensiblement vos «années lycées» (terminale) puisque le cadre y est identique.
Le brevet de technicien supérieur se prépare en section de technicien supérieur dans un Institut professionnel de l’enseignement supérieur (IPES). Cette formation accessible après le baccalauréat ou équivalent dispense des enseignements spécialisés. Elle est accompagnée d'un ou de plusieurs stages en entreprise. Elle permet d'obtenir un diplôme professionnalisé en deux ans. Le B.T.S. prépare aux postes de technicien supérieur dans les secteurs de l'industrie, du commerce et des services. Il permet d'entrer directement dans le monde du travail. Les titulaires d'un B.T.S. peuvent cependant, sous certaines conditions, poursuivre leurs études.
Chaque année, le nombre d'étudiants inscrits au cycle BTS ne cesse de croître, suivant les résultats obtenus au Baccalauréat et au Brevet de technicien : " en 2001, nous avons enregistré 4000 étudiants et 7000 étudiants en 2007, avec un taux de réussite de 25 à 35% de 2001 en 2006, et 51% en 2007 ", explique M. Bernard Mbassi, sous-directeur des programmes d'enseignement et des examens au ministère de l'Enseignement supérieur. Transféré en 1994 sous la responsabilité du ministère de l'Enseignement supérieur dans le but de préparer son titulaire à un emploi immédiat, et de réduire le chômage des diplômés camerounais et leur manque de qualification.
 
Un rythme de travail soutenu
En BTS, l’ambiance est quasiment identique à celle du lycée : travail soutenu et encadrement des étudiants. Comptez entre 35 et 40h par semaine, réparties entre cours en amphi, travaux dirigés (TD), travaux pratiques (TP) et interventions de professionnels du secteur d’activité, sans oublier le travail personnel. Une présence assidue aux cours est requise !
Il existe des BTS dans tous les domaines. Du commercial à la chimie, de la mécanique au textile, dutourisme au bâtiment, en passant par la publicité… les BTS couvrent tous les secteurs d’activité. LesBTS agricoles sont appelés « BTSA » pour Brevet de Technicien Supérieur Agricole). La licence professionnelle est particulièrement adaptée aux BTS. Le programme de chaque licence pro est élaboré en collaboration avec les entreprises. L’objectif de cette formation est de faciliter l’insertion du jeune diplômé sur le marché du travail à des postes intermédiaires, entre techniciens supérieurs, ingénieurs ou cadres.
 
 
BTS au Cameroun : un diplôme supérieur en 2 ans
 
Les filières inscrites à ce programme sont chaque année plus nombreuses.
 
Le brevet de technicien supérieur (BTS) est un diplôme national de l'enseignement supérieur camerounais se prépare normalement en deux années après l'obtention du baccalauréat. Il s'agit d'un diplôme de niveau III. L'obtention du diplôme se fait sur examen. Il n'y a pas d'épreuve de rattrapage pour ceux qui obtiennent une note légèrement inférieure à la moyenne requise (10/20), ceci étant l’année suivante le candidat ne fera que les matières qu’il n’a pas validées. S’il échoue de nouveau, il devra recommencer le cursus à zéro. Les filières en formation au Cameroun sont :
Agriculture
  1. Production Végétale
  2. Production Agricole
Filière : Agropastorale et rurale
  1. Conseil Agropastoral
  2. Entrepreneuriat Agropastoral
  3. Approvisionnement en eau potable et aménagement hydro agricole
  4. Construction bâtiments et routes rurales
Filière : Arts et Métiers de la Culture
  1. Design de mode
  2. Modélisme et organisation de production
Filière : Commerciale et Gestion
  1. Action Commerciale 1/2
  2. Action Commerciale 2/2
  3. Assurance
  4. Banque 1/2
  5. Banque 2/2
  6. Secrétariat Bureautique Bilingue
  7. Secrétariat de Direction
  8. Commerce international 1/2
  9. Commerce International 2/2
  10. Comptabilité et gestion des entreprises 1/9
  11. Comptabilité et gestion des entreprises 2/9
  12. Comptabilité et gestion des entreprises 3/9
  13. Comptabilité et gestion des entreprises 4/9
  14. Comptabilité et gestion des entreprises 5/9
  15. Comptabilité et gestion des entreprises 6/9
  16. Comptabilité et gestion des entreprises 7/9
  17. Comptabilité et gestion des entreprises 8/9
  18. Comptabilité et gestion des entreprises 9/9
Filière : Communication
  1. Communication d'entreprise 1/3
  2. Communication d'entreprise 2/3
  3. Communication d'entreprise 3/3
  4. Journalisme
  5. Audiovisuel
  6. Techniques Infographiques et Media
Filière : Génie Biologique et Environnement
  1. Analyses Biologiques et Biochimiques
  2. Chimie
  3. Diététique
  4. Industries Alimentaires
Filière : Technologie Industrielle
  1. Bâtiment 1/2
  2. Bâtiment 2/2
  3. Travaux Publics
  4. Electronique
  5. Electrotechnique
  6. Froid et Climatisation
  7. Menuiserie et Ebénisterie
  8. Chaudronnerie
  9. Construction Mécanique
  10. Fabrication Mécanique
  11. Maintenance et après-vente automobile 1/2
  12. Maintenance et après-vente automobile 2/2
  13. Industrie d'habillement
  14. Informatique Industrielle
  15. Génie Chimique
  16. Maintenance des systèmes informatiques
  17. Installation Sanitaire
  18. Informatique de Gestion
Filière : Touristique et Sociale
  1. Economie sociale et familiale
  2. Gestion des entreprises de restauration
  3. Gestion Logistique et Transport 1/6
  4. Gestion Logistique et Transport 2/6
  5. Gestion Logistique et Transport 3/6
  6. Gestion Logistique et Transport 4/6
  7. Gestion Logistique et Transport 5/6
  8. Gestion Logistique et Transport 6/
Les frais de scolarité de ces formations sont plus chères que les formations dans les université d’Etat. Il faut compter pas moins de 250 000 FCFA pour faire une année d’étude dans le centre le moins couteux. La pension dans ces établissements atteint souvent les 2 millions mais ne va jamais au-delà. Ces frais sont compléter par un matériel requis aux étudiants ainsi que des frais d’inscription compris entre 25 000 et 50 000 FCFA. A la suite du versement de ces frais, le dossier est déposé dans les établissements pour une étude de dossier.
L'équipe de CameroonVES - DMB